Gagner la guerre des talents grâce à la transformation RH.

De quelle manière le développement de nouvelles compétences et l’adoption de nouvelles solutions peuvent-ils aider les DRH à modifier leur approche de la gestion des talents ?

Avez-vous les bonnes compétences pour stimuler la croissance de votre entreprise ?

 
Les entreprises dans le monde mettent l’accent sur la croissance. La question de la gestion des talents revient donc tout logiquement sur le devant de la scène. Dans un monde de plus en plus connecté, il est essentiel de développer de nouvelles compétences – notamment digitales - pour participer à la croissance de l’entreprise. Parallèlement, les entreprises cherchent de nouvelles façons de nouer le dialogue avec une main d’oeuvre en constante évolution. L'un des dirigeants interrogés par PwC dans le cadre de son enquête sur les PDG d’entreprises mondiales, a déclaré : « la nouvelle génération qui arrive aujourd’hui dans l’entreprise a des valeurs et une conception de la vie différentes des nôtres… Nous n’avons donc pas le choix, nous devons aussi changer. » Note1 PwC 17th Annual Global CEO Survey.
 

Le moment est venu pour les RH de stimuler la croissance : êtes-vous prêt ?

 
Même si 93% des PDG interrogés par PwC admettent qu’ils doivent changer leur stratégie pour attirer et fidéliser les talents, 61% n’ont pas encore franchi le pas. C’est donc l’occasion idéale pour les RH de s’atteler à la question des objectifs stratégiques clés, et d’endosser le rôle de proches conseillers des cadres dirigeants. Cependant 34% seulement des PDG interrogés pensent que les équipes RH sont prêtes à capitaliser sur les tendances de la transformation. Il faudrait d’abord que les services RH opèrent leur propre transformation et adoptent une autre approche de la gestion des talents.

CACI, récompensée par Bersin by Deloitte d’un prix WhatWorks Awards dans la catégorie Acquiring Top Talent, fait partie des entreprises qui ont réussi leur transformation. Celle-ci a consisté à fusionner les fonctions marketing et technologie, et à réaliser d’importants investissements dans des solutions techniques afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Résultats de ces mesures: une augmentation de 12% du nombre d’embauches et une baisse de 8% du coût par embauche.
 

Big Data et RH : l’adéquation parfaite.

 
Tout programme de transformation RH commence par un recentrage sur le personnel RH. En termes de gestion des talents, les collaborateurs RH doivent développer leurs compétences analytiques qui leur permettront de prendre des décisions éclairées pour attirer, motiver et fidéliser les talents aujourd’hui, mais aussi savoir identifier les talents nécessaires pour demain. Armés de ces compétences, les responsables RH peuvent, par exemple, évaluer l’efficacité d’un programme de formation sur différents sites ou mesurer l’engagement des employés dans différents services, et décider des étapes suivantes.

JetBlue Airways a adopté cette approche et a particulièrement bien réussi. Les efforts qu’elle a déployés pour collecter et utiliser les données des services afin de mesurer l’impact des initiatives de formation, sont parfaitement décrits dans le dernier numéro de la revue Chief Learning Officer . D’autres entreprises utilisent des indicateurs tels que les délais de recrutement, le ratio recrutement interne / recrutement externe et les taux d’attrition, pour s’assurer que les processus de gestion des talents soient bien basés sur des données concrètes et non un quelconque instinct.

 

Votre service RH est-il prêt pour le big data ?

 
Dans ce domaine les RH semblent accuser un retard sur les autres fonctions. Alors que 78% des entreprises et des responsables RH interrogés par Deloitte, pour son rapport de 2014 sur les Global Human Capital Trends, estiment qu’il est « urgent » ou « important » de recourir à des analyses RH des talents, 45% d’entre eux pensent ne pas être prêts pour en tirer parti.

Et pourtant, leur utilité est considérable. Une étude menée par IBM a montré que les entreprises s’appuyant régulièrement sur des analyses de leurs effectifs sont beaucoup plus susceptibles d’être efficaces face à des enjeux tels que la rétention des talents, l’engagement des employés et la gestion de la performance.

Même si l’étude fait apparaître des signes de progrès, elle conclut que très peu de services RH exploitent réellement les données à leur disposition. Selon les propos de l’un des DRH cités dans le rapport: « le défi consiste à collecter rapidement des données, à savoir comment les stocker et les analyser, et à déterminer en combien de temps nous pouvons les exploiter. »

« Faire tomber les barrières »

Pour relever ce challenge et aligner les activités liées à la gestion des talents sur les besoins de l’entreprise, les équipes RH ne doivent pas seulement acquérir de nouvelles compétences. Elles doivent aussi adopter de nouveaux processus et de nouvelles technologies. Comme le souligne un rapport établi par Capgemini Consulting, les processus RH sont, dans la plupart des entreprises, pris en charge par plusieurs systèmes indépendants. « La disparité des systèmes empêchent les RH de déployer des initiatives à l’échelle de l’entreprise toute entière. » En outre, 44% des entreprises sur lesquelles CapGemini s’est penché admettent que leurs systèmes informatiques RH ne sont pas compatibles avec des Smartphones par exemple.

Au vu de l’utilisation exponentielle des appareils mobiles, que ce soit pour une recherche d’emploi ou une demande de congés, les entreprises ont besoin de systèmes RH intégrés compatibles avec les nouveaux dispositif, afin de gagner un sérieux avantage sur un marché des talents ultra-compétitif. Selon le rapport de CapGemini, 40% des personnes interrogées et à la recherche d’un emploi sont prêtes à abandonner les processus de candidatures non compatibles avec des appareils mobiles.
 

Se tourner vers le Cloud.

 
Il n’est cependant pas nécessaire pour les entreprises d’acquérir une technologie RH de pointe. Il leur suffit
d’être en partenariat avec un fournisseur de solutions RH basées sur le Cloud pour en bénéficier.

Les start-ups et les petites et moyennes entreprises ont été parmi les premières utilisatrices de solutions RH basées sur le Cloud, car elles les libèrent du poids de l’achat, de la maintenance et de la mise à niveau de la technologie utilisée. Mais les grandes entreprises aussi peuvent faire ce choix. L’un des leaders de l’industrie des boissons, par exemple, utilise une solution d’externalisation de bout en bout de son processus de recrutement qui, sur une période de sept ans, l’a aidé à se constituer une base de talents de plus de sept millions de candidats .

 

Les bénéfices de la transformation RH.

Les équipes RH à travers le monde ont une occasion unique de relever les défis de la gestion des talents auxquels les entreprises font face aujourd’hui. Mais la fonction doit d’abord passer par une transformation majeure: acquérir une expertise dans l’analyse des données, et s’associer avec des partenaires de confiance pour accéder aux dernières technologies RH basées sur le Cloud.

Au vu de la reprise de la chasse aux talents, il devient de plus en plus clair que les vainqueurs seront ceux qui auront su exploiter la puissance du big data, du Cloud, et de la technologie mobile, pour transformer leurs opérations RH.
 
[1]PWC, 17th Annual Global CEO Survey, 2014
[2]Learning Analytics at JetBlue , Chief Learning Officer November 2014
[3]New expectations for a new era: CHRO insights from the Global C-suite Study, 2013
[4]Using Digital Tools to Unlock HR’s True Potential, Capgemini Consulting, 2013
[5]ADP RPO client case study 

Télécharger l'étude de cas Vallourec